Saviez-vous que le Canada est l’un des plus grands producteurs agricoles au monde ? Cela est d’autant plus remarquable que seuls sept pour cent environ de notre territoire conviennent à l’agriculture ! Nous utilisons judicieusement les superficies dont nous disposons et produisons une grande variété de denrées nutritives que nous cultivons ou élevons sur nos terres arables. Qu’il s’agisse de toutes sortes de grains, de graines ou de haricots, de baies fraîches ou de saumon, la palette des denrées alimentaires canadiennes est variée et regorge de produits nourrissants. Voici quelques aliments vedettes à travers le pays :

Provinces de l’Atlantique : Nous devons remercier les provinces de l’Est pour le homard, le saumon de l’Atlantique, le crabe des neiges et la crevette, qui constituent tous d’excellentes sources de protéines. Qui plus est, le saumon contient une forte teneur en acides gras oméga-3 qui favorisent une bonne santé cardiaque. En outre, 72 000 Canadiens environ vivent directement de la pêche. Donc, achetez local autant que possible !

Par ailleurs, le Canada atlantique représente plus de 40 % des terres consacrées à la culture de la pomme de terre. Ces dernières ont mauvaise réputation, parce qu’on les consomme souvent sous forme de croustilles ou de frites qui sont des produits alimentaires hypertransformés. Néanmoins, la vraie pomme de terre, lorsqu’elle est rôtie, bouillie ou cuite au four, est remplie de fibres, de vitamine C et de potassium. Les petites pommes de terre font aussi un délicieux plat d’accompagnement.

Ontario et Québec : Les principales cultures de ces provinces sont le blé, le soya et le maïs, qui entrent dans la composition de nombreux aliments comme le pain, les pâtes ou le tofu. Pour sa part, le Québec est le plus gros producteur de bleuets, de canneberges et de noix au Canada. Ces aliments sont riches en vitamines, en fibres et en antioxydants, qui sont importants pour la santé. De surcroît, le Québec dispose du plus grand nombre de fermes laitières au pays. Si vous êtes amateur de lait, fromage ou yoghourt, il se peut que ces produits riches en calcium proviennent de la Belle Province.

Les exploitants agricoles de l’Ontario, quant à eux, cultivent plus de 50 sortes de fruits et légumes qui sont vendus dans tout le pays. On peut notamment citer les tomates, poivrons et concombres cultivés sous serre, ainsi que les courges, les betteraves ou le chou frisé, si roboratifs. Il est clair que, sans les fermiers ontariens, il manquerait quelque chose à nos salades. La province est également le principal producteur de pommes au Canada.

Les provinces des Prairies : La majeure partie des terres agricoles du Canada se trouve dans cette région, en premier lieu dans la Saskatchewan.

Les champs d’orge, de pois, de blé, de pois chiches, d’avoine et de lentilles sont nombreux dans les provinces des Prairies. Si vous ajoutez à cela des légumes, vous avez tous les ingrédients d’une alimentation végétarienne, bénéfique tant pour la santé humaine que pour la planète elle-même. Les provinces des Prairies sont aussi réputées pour leurs cultures de chanvre, de canola, de lin et d’autres graines comestibles, qui sont utilisés comme aliments ou pour la fabrication d’huiles.

L’Alberta est synonyme de bœuf, car la province compte plus de 18 000 éleveurs de bovins. Bien que de nombreuses personnes délaissent la viande pour des raisons d’éthique, de santé ou de protection de l’environnement, la viande rouge reste, pour bon nombre de Canadiens, un aliment de base qui représente une bonne source de fer, de zinc et de protéines. Le choix vous appartient.

La côte Ouest : En matière de saumon, ce pays offre le choix ! En effet, le saumon sauvage du Pacifique abonde en C.-B. et sa teneur en acides gras oméga-3 est identique à celle de son cousin de l’est. Toujours en C.-B., la vallée de l’Okanagan est renommée pour ses terres fertiles et ses nombreux arbres fruitiers. La C.-B. produit en effet plus de 80 % des abricots et cerises douces du pays, mais aussi 40 % environ de ses prunes et poires.

N’oublions pas non plus le raisin, qui sert à l’élaboration de vins exceptionnels. S’il est consommé avec modération, le vin peut faire partie d’un régime sain. De façon générale, les limites sont d’une boisson alcoolisée par jour pour les femmes et deux pour les hommes.

 

Quelle magnifique tournée gastronomique dans tout le Canada ! D’un océan à l’autre, nous disposons vraiment de tous les ingrédients d’une bonne alimentation nutritive.

Quel est votre produit alimentaire préféré parmi ceux que notre pays a à offrir ?

Cara Rosenbloom

Author Cara Rosenbloom

Cara Rosenbloom est diététiste et présidente de Words to Eat By, une entreprise de communication et d'éducation à la nutrition. Lisez son blog ( and anglais) ou communiquez avec elle sur Facebook ou Twitter.

More posts by Cara Rosenbloom

Leave a Reply