Le mois de décembre peut être un moment de l’année tout à la fois formidable et très stressant. Et, dans les deux cas, cela peut souvent amener les gens à boire trop. Je sais que mon calendrier se remplit de soupers et de « parties », et je suis sûre que c’est pareil pour vous. Outre le fait d’avoir à jongler avec notre calendrier social, beaucoup d’entre nous doivent aussi faire face aux histoires avec la famille (qui aurait dit que le simple fait de décider de qui va recevoir pouvait entraîner tant de tensions ?). Et c’est sans parler de tout le travail que nous devons boucler avec la fin de l’année civile. Se relaxer en prenant un verre ou plus, que ce soit lors d’un « party » de bureau ou chez soi pour se détendre lors d’une réunion familiale éprouvante pour les nerfs, est souvent la solution vers laquelle on se tourne. Mais plutôt que de prendre des risques inutiles (et de finir par avoir la « gueule de bois » durant toute la période des Fêtes), voici des façons dont vous pouvez boire en toute sécurité pour vous-même et ceux qui vous entourent.

Assurez-vous d’avoir un conducteur désigné. Saviez-vous qu’environ 40 % des accidents au Canada sont causés par l’alcool ? Restez en sécurité ,et faites-en sorte que les routes soient sûres. Si vous savez que vous allez consommer de l’alcool, voyez, avant d’aller à votre soirée, qui sera votre conducteur désigné. Alternez avec votre mari ou votre voisin(e) par exemple, ou bien permettez à tous de déguster un verre en optant pour un taxi ou pour les transports en commun. Dans de nombreuses grandes villes, le soir du 31 décembre, les transports en commun seront gratuits pour vous permettre de vous amuser et de bien célébrer le passage à la nouvelle année, et aussi de rentrer chez vous ensuite en toute sécurité.

Buvez de l’eau entre deux boissons alcoolisées. La Mayo Clinic suggère de boire un verre d’eau entre deux verres d’alcool. Ainsi, vous resterez bien hydraté, et vous diminuerez le rythme auquel vous buvez de l’alcool tout au long de votre « party ».  Alterner avec de l’eau (ou toute autre boisson non alcoolisée) peut être particulièrement utile si vous vous sentez plus à l’aise avec un verre à la main quand vous êtes de sortie avec des gens. Le fait d’avoir un verre d’eau à la main est une manière saine de garder vos mains occupées tout en n’ayant pas l’impression d’être exclu.

Vous pouvez aussi alléger vos boissons alcoolisées avec de l’eau. Vous réduirez la quantité d’alcool que vous ingérez en y ajoutant de l’eau. Par exemple, au lieu de boire un verre ne contenant que du vin, ajoutez-y de l’eau gazeuse. De cette manière, vous profiterez quand même du goût de votre boisson préférée, mais ce sera une version plus « douce ».

Gardez bien à l’esprit les directives de consommation d’alcool à faible risque. Bien sûr que vous pouvez vous laisser aller un peu durant les Fêtes de fin d’année, mais il n’est pas nécessaire d’exagérer. Souvenez-vous que le Centre canadien sur les dépendances et l’usage de substances recommande que les femmes ne dépassent pas deux boissons alcoolisées par jour et 10 par semaine, et que pour les hommes, c’est 3 verres par jour et 15 par semaine.

Ne consommez pas d’alcool l’estomac vide. Avoir avec soi quelque chose à manger et, aussi, grignoter pendant que l’on boit aidera à ralentir la vitesse à laquelle l’alcool est absorbé par votre système. Sachez, cependant, que boire de l’alcool sur un estomac rempli ne vous empêchera pas de devenir soûl.

N’essayez pas de suivre la cadence à laquelle les autres boivent. Ce n’est pas parce que votre cousin(e) peut facilement boire un verre toutes les 20 minutes que cela signifie que vous devriez aussi en être capable. L’alcool affecte les gens différemment. Des facteurs comme l’âge, le poids, et la fréquence à laquelle quelqu’un boit généralement, tout cela a un impact sur la quantité d’alcool que l’on peut consommer sans risque.

 

Quels sont les trucs pour boire de manière sécuritaire dont nous n’avons pas parlé ici, et dont vous voudriez nous faire part ?

Karen Kwan

Author Karen Kwan

More posts by Karen Kwan

Leave a Reply